African College of NAturopathy

Communiquer importante COVID-19!

covid-19; ecole de la naturopathie; african college of naturopathy

La Fédération Africaine des Naturopathes et la Haute Ecole de la Naturopathie Africaine,  et membres professionnelles de leurs réseaux recommande fortement que tous les membres de leurs collectivités, en particulier ceux qui travaillent ou qui apprennent en milieu clinique, reçoivent la vaccination contre la COVID-19 dès qu’elle leur est offerte.


Les nouvelles données probantes sur les vaccins et les traitements contre la COVID-19 font l’objet d’un suivi étroit, et tous les membres de la FAN appuient le respect des lignes directrices des gouvernements fédéral, des États, des provinces et des territoires et des organismes de santé publique à l’intention des fournisseurs de soins de santé et des établissements d’enseignement.


De plus, même si chaque établissement doit déterminer la meilleure marche à suivre pour ses membres, les membres de la FAN et HENAE appuient les établissements qui ont besoin de vaccins contre la COVID-19 pour protéger leurs collectivités.


Les établissements membres de la FAN continueront de mettre l’accent sur le respect des pratiques de santé et de sécurité publiques, et insisteront sur la nécessité de poursuivre ces pratiques jusqu’à ce qu’il y ait éradication de cette maladie ou que de nouvelles informations pour en réduire la propagation émergent, notamment :

  • Distanciation physique
  • Port d’un masque
  • Pratiques d’hygiène – lavage des mains et procédures d’assainissement
  • Ventilation accrue de la salle aux travail et la maison
  • Isolement physique au premier signe de maladie ou d’exposition présumée
  • Suivi des cas positifs et de l’état d’immunisation dans nos collectivités afin de réduire au minimum l’exposition et le risque pour la collectivité


La santé de nos collectivités et de nos patients nous préoccupe tous au plus haut point. La FAN et la Haute école de la Naturopathie Africaine reconnaît l’importance des thérapies naturelles fondées sur des données probantes, y compris le soutien du terrain, de la santé globale et du bien-être de la personne.


La FAN et l’HENAE honore les principes naturopathiques et l’importance de la santé mentale, émotionnelle et physique avec les puissants outils que la médecine naturopathique offre. En plus de la vaccination contre la COVID-19, les éléments suivants sont importants :

  • Réduction du stress
  • Repos et détente suffisants
  • Apport optimal en nutriments
  • Activité physique régulière
  • Répondre holistique aux besoins individuels des patients


La COVID-19 est une nouvelle maladie qui s’est rapidement répandue dans le monde et qui a modifié le tissu même de notre vie quotidienne. De nombreux vaccins et produits thérapeutiques sont maintenant distribués pour lutter contre la pandémie mondiale, et nous nous attendons à ce qu’ils continuent de produire des résultats encourageants.


Un vaccin contre la COVID-19 n’est peut-être pas une panacée contre cette maladie, et bien que les données provenant de milliers de personnes vaccinées indiquent que très peu de personnes sont hospitalisées à cause de la COVID-19 après avoir reçu le vaccin, on ne sait pas encore dans quelle mesure une personne vaccinée peut transmettre le virus à d’autres.


La durée de l’immunité est également en cours de détermination, et certaines parties de la population sont maintenant admissibles à des mesures de relance. Les membres de la FAN et la Haute école de la Naturopathie Africaine ont élaboré leur position sur l’importance de la vaccination contre la COVID-19 dans la lutte contre la pandémie en se fondant sur les données suivantes :

  • Partout en Afrique, en Europe, en Asie et sur d’autres continents, les décès attribuables à la pandémie et les cas signalés ont été enregistrés et surveillés.
  • Les symptômes à long terme se poursuivent après l’infection active chez un pourcentage important de ceux qui se sont rétablis du virus.
  • À l’échelle mondiale, on a signalé au moins 4 467 305 décès attribuables à la pandémie.
  • Selon les valeurs reçues de différents pays, les personnes non vaccinées sont 17 fois plus susceptibles d’être hospitalisées.
  • Les membres les plus vulnérables de nos communautés (y compris les personnes âgées, les Afro-descendants , les personnes socialement défavorisés et les personnes vivant avec un handicap) ont été nettement surreprésentés dans les maladies et les décès.
  • Sans le vaccin, la maladie à long terme et les répercussions sur nos collectivités, la main-d’œuvre des soins de santé de première ligne et l’économie continueront de s’aggraver.


L’administration du vaccin contre la COVID-19 est maintenant approuvée par l’OMS partout dans le monde pour la prévention de la COVID-19 chez les personnes de 12 ans et plus.

Dans les groupes pour lesquels ces vaccins sont autorisés, on croit que tout risque possible ou théorique de ces vaccins est beaucoup moins élevé que le risque très réel de la COVID-19 pour les personnes en bonne santé et leurs proches. Bien que des cas de réactions indésirables à ces vaccins aient été signalés, il est important de se rappeler que des millions de doses ont été administrées sans incident ni préjudice.

 

Énoncé des faits et des valeurs se rapportant à la COVID-19

La présente déclaration vise à fournir aux membres de la communauté de l’éducation en médecine naturopathique des conseils sur les recommandations et les communications en matière de santé publique liées à la COVID-19.


La COVID-19 est une nouvelle maladie qui s’est rapidement répandue dans le monde et qui a modifié le tissu même de notre vie quotidienne. Pour comprendre et gérer cette pandémie, beaucoup essaient d’interpréter et de s’adapter au paysage informationnel en constante évolution.


Comme c’est le cas pour les maladies émergentes, les connaissances sont incomplètes et en développement.


Malheureusement, la désinformation et la désinformation concernant la COVID-19 se sont rapidement répandues, ce qui nuit à la capacité de la communauté médicale de s’attaquer à cette crise de santé publique.


La Fédération Africaine des Naturopathes et la Haute école de la Naturopathie Africaine   et ses institutions membres s’engagent à faire partie de la solution à cette crise de santé publique.

Nous affirmons ce qui suit :

  • Des millions de personnes touchées : La COVID-19 est une urgence de santé publique. En août 2021, des millions de personnes avaient été infectées et plus de quatre millions de personnes étaient mortes dans le monde.
  • Responsabilité partagée : Tous les membres de la société partagent la responsabilité de limiter la propagation de cette maladie. Le respect des mesures de santé publique sert à protéger chaque personne et les membres des populations à risque.
  • Populations vulnérables : Des données démographiques spécifiques sont maintenant connues pour être particulièrement vulnérables à cette maladie et ont été affectées de manière disproportionnée par celle-ci, notamment : les personnes âgées; les personnes ayant des comorbidités; les fournisseurs de soins de santé de première ligne et les travailleurs essentiels; et ceux qui souffrent d’inégalités sociales et de soins de santé. Cette crise des soins de santé a exacerbé les fractures existantes dans nos modèles de prestation de soins de santé et attiré davantage l’attention sur les répercussions du racisme systémique et des préjugés conscients et inconscients sur notre santé collective. Les jeunes patients et ceux qui n’ont pas de facteurs de risque préexistants succombent également à ce virus. De plus, de nouvelles données indiquent maintenant que même les infections légères peuvent entraîner des maladies débilitantes plus longues, y compris des changements cardiovasculaires, respiratoires et cognitifs.
  • Options de traitement limitées : À l’heure actuelle, il existe de nouvelles options de prévention ou de traitement pour ce nouveau coronavirus, et les traitements sont encore limités dans leur application/efficacité.
  • Défis liés au contrôle de la maladie :
  • cette infection est souvent propagée par les personnes avant qu’elles ne deviennent symptomatiques.
  • une personne peut infecter beaucoup d’autres, ce qui entraîne une croissance exponentielle du nombre de personnes infectées;
  • l’infrastructure et les ressources en matière de soins de santé sont dépassées parce que les cas ne sont pas maîtrisés.
  • Prévention essentielle : Les mesures de sécurité en matière de santé publique, y compris l’immunisation, sont essentielles pour ralentir la propagation de la maladie. Les principaux comportements à adopter sont la distanciation physique, le port d’un masque, l’hygiène personnelle et le lavage des mains, et l’auto-isolement après une exposition possible au virus ou lorsque les symptômes associés à l’infection se manifestent. La contamination des surfaces ne semble pas être un vecteur majeur de la COVID-19, mais comme les données sont incomplètes et que d’autres maladies contagieuses se propagent de cette façon, une bonne hygiène et une désinfection des surfaces publiques fréquemment touchées, comme les poignées de porte, et les boutons d’ascenseur sont recommandés.
  • Communications responsables : Les naturopathes africains reconnaissent et défendent l’importance de l’alimentation, du mode de vie et des traitements naturels pour promouvoir et soutenir la santé et la guérison, toutefois, toute suggestion selon laquelle le mode de vie et l’alimentation peuvent à eux seuls prévenir ou atténuer considérablement le risque d’infection à la COVID-19 ou la gravité de la maladie n’est pas appuyée par les données probantes actuelles, n’est pas responsable et peut, par inadvertance, blâmer les victimes pour des facteurs indépendants de leur volonté.
  • Responsabilités professionnelles : La confiance du public dans les mesures de santé publique est essentielle au confinement de cette maladie. En tant que fournisseurs de soins de santé et éducateurs, les praticien en naturopathie africaine et les étudiants doivent utiliser leurs interactions avec les patients, leurs plateformes et la position du public pour partager des renseignements exacts fondés sur la prépondérance des données probantes qui soutiennent et protègent la santé publique.


En tant que fournisseurs de soins de santé actuels et futurs, nous devons accueillir les nouvelles découvertes, adapter notre façon de penser à mesure que de nouvelles informations émergent et aider nos patients et le public à comprendre et à suivre les recommandations révisées en matière de santé publique.


Cet énoncé peut également nécessiter une révision à mesure que la situation évolue. Les faits et les valeurs ci-dessus s’alignent avec les principes naturopathiques et le serment naturopathique africain : ne pas faire de mal, enseigner par les mots et l’exemple pour prévenir les maladies, et le faire au service de l’humanité.

Dr Alpha Grace, PhD & Dr Haifa Grace ND

African College of NAturopathy

Un grand nom dans l'éducation à la santé naturelle

Connaissance Rares

Genève, Suisse

SiteLock

 Haute Ecole de la Naturopathie Africaine © Tous droits réservés 2015 - 2022 henae.org

SUIVEZ-NOUS